L'observatoire-11- Nouveaux espaces de travail

Cette semaine, Imbrikation vous fait découvrir les nouveaux espaces de travail et les nouveaux marchés liés.

Partager sur des réseaux sociaux

Partager le lien

Utiliser un lien permanent pour partager dans les medias sociaux

Partager avec un ami

S'il vous plaît S'identifier envoyer ceci document par courriel!

Intégrer à votre site internet.

Sélectionnez une page pour commencer

Postez les commentaires avec des adresses email (confirmation de l'email est nécessaire afin de publier le commentaire sur le site internet) ou veuillez S'identifier poster un commentaire

1. L’OBSERVATOIRE IM BR IK ATION Scrute pour vous les nouveaux horizons N°11 - 24 août 2017 LES NOUVEAUX ESPACES DE TRAVAIL En chiffres Comment les entreprises peuvent-elles gagner en flexibilité ? Comment développer la créativité des employés et favoriser les échanges entre les différents services ? Des nouveaux espaces de travail pour des ré - ponses rapides et innovantes. Le principe Les domaines d’application

3. Pour rendre acceptable le volume sonore des open-spaces, des so - ciétés proposent des solutions : Silent Space par Orfea est un appa - reil qui diffuse un son rose pour masquer les autres bruits, ou encore les oreillettes Inspear qui remplissent de nombreuses fonctions (tra - duction, diffusion de musique, masquage des bruits...). D'autres équipements existent pour mesurer la qualité de l'air inté - rieur, voire le purifier : le Foobot , le Ween ou encore le Air Serenity. Si vous avez des questions, ou si vous êtes intéréssé par d’autres sujets, écrivez-nous : imbk-partenaires@imbrikation.fr Imbrikation SAS 7 rue Alexander Fleming 49066 Angers Cedex 02 41 20 28 89 Les domaines d’application Les accessoires de bien-être La location Les salles de détente Les entreprises s'équipent de plus en plus de salles de détente pour les salariés : salle de sieste , de sport , avec des hamacs, baby-foot , des cafés... Cela demande du nouveau matériel adapté aux besoins des professionnels. Pour faciliter le travail collaboratif et l'orga - nisation des réunions, des outils numériques s'intègrent dans le quotidien des salariés. La Loupe de Klaxoon transforme les écrans en surface interactive pour favoriser la créati - vité en entreprise. La société ebeam propose des tableaux blancs interactifs qui peuvent enregistrer et partager ce qui a été écrit. De plus en plus d'entreprises se dotent éga - lement de réseaux sociaux internes et de messageries instantanées. Des applications smartphones sont créées pour la gestion du flex-office : réservation de salle de réunion, localisation d'un bureau libre... Avec le développement des salariés qui ne travaillent pas dans leur entreprise, de nou - velles offres de location de bureaux émer - gent. HubGrade par exemple met en relation des entreprises ayant des espaces non occu - pés avec d'autres qui cherchent des locaux. Jooxter quant à elle a développé des cap - teurs reliés à une application mobile pour connaître en temps réel le taux d'occupation des lieux et optimiser le remplissage . Le nombre d'espaces de co-working explose en France et des concepts plus collaboratifs émergent comme Co-Start . Les tarifs de ce lieu sont assez bas, en échange d'une aide apportée aux autres occupants de l'espace : partage des compétences, de l'expérience et disponibilité. Les espaces plus tradition - nels comme We Work proposent des bureaux partagés et des bureaux privés de petite à moyenne taille. Les limites & pistes de développement Culture d'entreprise : Le fait de travailler loin de son entreprise et de ses collègues peut parfois réduire le sentiment d'appartenance et affaiblir la culture de l'entreprise. Adaptation : Les salariés doivent s'adapter au changement. Il peut arriver lors du déploiement des flex-office que tous les bureaux soient occupés et que les salariés n'aient pas d'endroit où travailler. De plus, certains ont l'impression de perdre du temps le matin à chercher un bureau et à installer leurs affaires. 2030 : Le cabinet de conseil en immobilier JLL a réalisé une étude auprès des jeunes pour imaginer les espaces de travail de 2030. Vous pouvez retrouver les différents espaces imaginés en cliquant ici . Les outils numériques Le mobilier s'adapte à ces nouveaux espaces et à leurs usages pour augmenter le bien-être des salariés. Des phone box ou bulles de confidentialité de différentes formes et tailles voient le jour : la e-bulle de Leet Design , la Cabine de Framery ... La société SteelCase a conçu des chaises mobiles équipées de ta - blettes . Il suffit de les réunir pour former une grande table où chacun peut s'asseoir. Les affaires personnelles peuvent être stockées sous la chaise ou dans des ca - siers. Les bureaux visent à améliorer le confort de leurs utilisateurs : bureaux permettant de se tenir debout, ou connectés qui règlent automatiquement leur hau - teur... Le mobilier

2. En chi f f res Le nombre d'espaces de coworking en Ile de Le marché de l'amé - nagement des bureaux est estimé à 1 millard Les nouveaux espaces de travail visent à favori - ser la collaboration , la transversalité et l' agilité des salariés. Ils se développent avec l'émergence du cloud et des applications collaboratives hébergées sur celui-ci qui faci - litent le travail à distance, mais aussi avec le nombre croissant de travailleurs indépendants . On remarque l'émergence de tiers lieux : des espaces de travail qui ne sont ni le domicile ni l'entreprise. Les différents espaces Le principe Quelques faits Focus sur... les bâtiments intelligents Différents espaces et organisations se développent, en entreprise ou dans des tiers lieux. De plus en plus de grands groupes et de start-up collaborent. Les nouveaux espaces de travail présentent de nombreux avantages : France a été multiplié par 9 entre 2012 et 2017 (de 20 à 177). De nouveaux bâtiments intelligents - qui optimisent leur consommation énergétique - se construisent. Ils répondent à plu - sieurs objectifs : réaliser des économies d'énergie, améliorer le confort des occupants, et renforcer la sécurité. ° sur le plan humain : + d'échanges et de collaboration, ° sur le plan financier : économies liées à l'immobilier ° sur le plan sociétal : - de trans - ports utilisés pour des centres- villes moins congestionnés. Maîtrise des consommations énergétiques De nombreuses entreprises ont développé des offres de capteurs, d'analyse de données et de conseils pour aider leurs clients à maîtriser la consommation énergétique de leurs locaux, comme Ubigreen ou Avob . Le bâtiment est également conçu pour consommer le moins d'énergie possible (fenêtres filtrant le soleil, architecture facilitant le renouvellement de l'air...) et pour en produire. Le Bâtiment devient une plateforme de services Pour atteindre ces objectifs, les bâtiments sont équipés de capteurs et deviennent des outils de collecte et d'analyse des données . Celles-ci sont ensuite traitées pour coordonner et automatiser le fonctionnement de certains équipements . Des plateformes peuvent être créées pour regrouper l'ensemble des données et les rendre accessibles aux acteurs concernés, afin qu'ils proposent de nouveaux services. Exemple du cabinet Deloitte à Amsterdam nommé The Edge. Il s'agit d'un bâtiment auto suffisant grâce à 5900 m² de pan - neaux solaires. Il est équipé de 28 000 capteurs qui enre - gistrent les mouvements, la luminosité, la température, le taux de dioxyde de carbone, l'occupation des espaces et des places de parking. Ainsi, les places de stationnement inutili - sées peuvent être relouées pendant les heures de pointe. Pour faciliter la journée des salariés, une application sur smartphone leur indique où ils peuvent se garer, les casiers disponibles pour ranger leurs affaires ainsi que les bureaux libres. 1000 bureaux ont été installés pour 2500 salariés. Grâce à cette application, chacun peut régler la température et la luminosité de son bureau. d'euros en France. La plateforme OSCARh par exemple facilite le partage de sa - lariés entre grandes entreprises et jeunes pousses. En entreprise - Le Flex-office ou desk sharing : les sala - riés ne disposent plus d'un bureau attitré mais d'espaces de travail partagés. Ils oc - cupent un casier pour ranger leurs affaires, et cherchent un bureau libre tous les matins. Cela leur permet de travailler avec des per - sonnes différentes, de mélanger les services mais aussi de choisir des espaces différents selon les tâches à effectuer : salles de réu - nion, de brainstorming, de réflexion... Parmi les grands groupes qui se sont lancés dans le desk sharing : Orange, Sanofi, Danone... - Hôtels d'entreprises et pépinières : Espaces de travail mis à disposition par les pouvoirs publics afin de faciliter l'installation des jeunes entreprises . - Incubateur : Structure rassemblant plu - sieurs start-up pour accélérer leur dévelop - pement . Tiers Lieux - Télétravail - Espace de coworking : Espace de travail partagé pour les tra - vailleurs indépendants, salariés nomades, consultants... Espace qui offre des services profession - nels et qui favorise le travail col - laboratif . - Domicile : En accord avec leur employeur, les salariés peuvent travailler périodiquement à do - micile. Cela nécessite un amé - nagement afin de bénéficier de bonnes conditions de travail. - Télé centres : bureaux attitrés éloignés de l'entreprise. - Fablabs : Ateliers de fabrication ouverts au public mettant à dis - position des machines-outils .

Vues

  • 238 Total des vues
  • 179 Vues du Site web
  • 59 Vues incluses

Actions

  • 0 Partages sociaux
  • 0 Aime
  • 0 N'aime pas
  • 0 Commentaires

Partagez le comptage

  • 0 Facebook
  • 0 Twitter
  • 0 LinkedIn
  • 0 Google+

Intégrations 2

  • 43 www.imbrikation.fr
  • 1 www.imbrikation.com